SYRPHES A TREVIERES LE MERCREDI 15 MAI 2024

De 10 heures à 17 heures, à Trévières (rendez-vous sur la place de Trévières à 10 heures).

Prévoir Pique-nique

Animateur : Antoine (GRETIA)

Référente : Hélène

Participants : Hélène, Muriel, Françoise, Dominique, Geneviève et Alexis, Rémy, Laurence, François, Gabrielle, Bernard, Catherine, Jean Luc, Annick, Odile, Antoine, Bernard, Françoise.

Présentation

Dans le cadre d’un inventaire sur les syrphes de la part du Gretia, les Curieux de Nature vont donner un coup de main à cette association tout en bénéficiant d’une formation sur cette famille d’insectes. Antoine nous les présente rapidement avec leurs principales caractéristiques.

Ouvrages d’étude conseillés

Quelques exemples d’adultes et de larves.

« Les Syrphidae ou Syrphides (ou Syrphes, du grec súrphos, « moucheron »), sont une famille de mouches du sous-ordre des Brachycera » Ce sont de bons pollinisateurs, leurs tailles varient de 5 mm à 2 cm, le corps souvent très coloré, les ailes transparentes, les antennes courtes. Les ailes ont une nervure principale qui facilite l’identification : la fausse nervure appelée « vena spuria » A noter qu’aucun syrphe ne pique !

Selon M. Chinery : « 5000 espèces environ, vol stationnaire et rapide. Toutes se nourrissent de nectar et particulièrement de ombellifères. Beaucoup miment les abeilles et les guêpes parfois les bourdons ». Les larves sont prédatrices, phytophages et microphages dans différents milieux aqueux riches en matières organiques (dont les bouses, cf. coprophages, assez rares finalement dans cette famille) comme les composts, cavités d’arbres inondées, coulées de sèves, bords de mares, etc.

Pour résumer d’une façon humoristique, les Curieux par l’avis éclairé de Françoise notent :

« Les syrphes garçons ont les yeux qui se touchent, et pas les syrphes filles. Sauf évidemment qq zuns et zunes ! A force de côtoyer Muriel j’en apprends beaucoup sur les syrphes… »

Et la réponse collective tout aussi humoristique :

« Ben oui si les garçons ont les yeux qui se touchent c’est parce que les filles les font loucher ! Et si les filles ont les yeux écartés c’est pour voir venir les garçons de loin! qu’envoutées, subjuguées par tant de beauté masculine, leurs yeux s’écarquillent, »

Prospection du matin

Antoine nous entraine sur le chemin des Gosnons près de la place principale et derrière l’église. Chance, les talus ne sont pas fauchés et il y pousse de belles ombellifères.

C’est aussi la bonne saison pour l’émergence des syrphes et il ne faut pas faire deux pas pour capturer une espèce identifiée rapidement par notre guide : Rhingia campestris avec son long « nez » caractéristique.

Rhingia campestris

Et la prospection continue au rythme normal des Curieux, avec succès on note :

Espèce indéterminée (peut-être Eupeodes sp.)
Eristalis tenax

Un peu plus loin, le chemin s’ouvre sur de beaux herbages que les explorateurs fauchent au filet. Ils attrapent aussi tout ce qui peut voler…

Regroupement de détermination ! Pas facile de prendre une photo !

Seront encore attrapés ou vus : Une coccinelle à damier (Propylea quatuordecimpunctata), une abeille du genre « Nomada » ressemblant à une petite guêpe, avec un corps svelte à la taille fine, peu poilu, rayé de jaune et de noir, un « crache-sang » (Timarcha tenebricosa), des tircis (Pararge aegeria) , un vulcain (Vanessa atalanta), une punaise arlequin (Graphosoma italicum)., une coccinelle à 16 points (Tytthaspis sedecimpunctata), des gamma (Autographa gamma), une mouche scorpion (Panorpa germanica), une demoiselle (Calopteryx splendens), un œdemère noble (Oedemera nobilis)…

Coccinelle ocelée (Anatis ocellata)

Photo Hélène : Valgus hemipterus famille des Scarabaeidae

Encore quelques beaux syrphes :

Photos Wikipedia 

 Eristalis arbusorum et Helophilus pendulus

Un microlépidoptère assez commun : Celypha lacunana. (Tortricidae).

Avec tout ça, il est presque 13 heures et il nous faut revenir au parking pour chercher les casse-croutes puis les apporter sur la magnifique table de pic-nic carrée intelligemment construite par la municipalité de Trévières comme on aimerait en voir plus souvent et pouvant recevoir facilement de nombreux convives.

Comme d’habitude le bon moment est là pour la détente et la bonne humeur, quelques gâteaux « maisons » et boissons seront partagés avec plaisir.

Prospection de l’après midi

14 heures 15, déjà, prêts pour la nouvelle aventure à quelques km du centre de Trévières dans un chemin « Le Haut Bault » appartenant à la même commune.

Ce chemin idéal nous convient parfaitement, les talus ne sont pas coupés et la végétation semble être à son apogée, comme ce matin les plantes fleuries les plus communes sont  l’œnanthe safranée et les ombellifères qui dominent, mais aussi les renoncules (boutons d’or), les herbes à Robert, les pissenlits, les doches (oseille sauvage), les consoudes, les circes, les panais, les stellaires holostées, les gaillets, les myosotis, les compagnons rouge et les orchidées, un festival de diversité et de couleur. Plus rare : un lycope d’Europe appelé aussi « Chanvre d’eau » (Lycopus europaeus), une valériane officinale (Valeriana officinalis)…

Armadillidium vulgare Le cloporte commun

Et toujours de magnifiques syrphes :

Myathropa florea

Un autre micro env. 2 cm : L’oecophore nercurée, Alabonia geoffrella (Oecophoridae)

Attrapés et vus ou revus encore : Euthrix potatoria (Lasiocampidae) en chenille, Celypha lacunana, le tircis, Xylota segnis (insectes diptères brachycères de la famille des syrphidés.), coccinelle asiatique, Volucella bombylans, famille des Syrphidae, une araignée Misumena vatia, la Thomise variable, ou Araignée-crabe , est une espèce d’araignées aranéomorphes de la famille des Thomisidae,  L’éristale opiniâtre (Eristalis pertinax), Platycnemis pennipes, ordre des Odonates.

Micro 10 à 15 mm : Anthophila fabriciana (Choreutidae)

Presque à la fin du chemin les Curieux, guidés par Antoine, entrent dans un champ pour prospecter de nouvelles bêtes en faisant attention à ne pas coucher trop l’herbe sous leurs pieds…

Les « furieux de pâture » dans leur élément préféré ! Gabrielle : mais où donc elle a filé cette petite bête ?

Photo Wikipedia

Attrapée par Françoise voici : Sphaerophoria scripta (Linnaeus, 1758)

Xylota segnis

Timarcha tenebricosa (Grand crache-sang)

Punaise nébuleuse: Rhaphigaster nebulosa

Coccidula rufa, coccinelle de  taille : 2-3 mm La larve carnassière se nourrit de pucerons et de cochenilles. Les adultes se rencontrent sur les plantes des zones humides.

Une sacrée trouvaille assez rare par Muriel : la chenille du gâte-bois sur le chemin sans doute à la recherche d’un petit coin pour se transformer en chrysalide.

L’imago, 7 à 8 cm d’envergure Cossus cossus L. (Cossidae) Nourriture de la chenille : Troncs et branches de div. Arbres

En fin d’après-midi des gros nuages menacent et le chemin de retour va être bien arrosé

Voici une illustration de la bonne petite ondée que l’on a subie au retour de notre sortie : on pourra remarquer que sur le Bessin, il pleuvait surtout là où nous étions (taches colorées) ! Hélène

Du coup il est décidé de prendre un pot d’amitié pour arroser tout ça.

Au bar des sports de la place centrale de Trévières, en ayant essuyé les tables et les chaises au grand étonnement des patrons du bistrot ! Les Curieux sont comme ça !

Bref une très bonne sortie qui nous semblait un peu difficile à assimiler, compte-tenu de la nouveauté pour la plupart d’entre nous en ce qui concerne la famille des syrphydae mais qui franchement et finalement nous a semblé très abordable. Quelques noms de bonnes bêtes sont mémorisés et quelques critères de détermination sont retenus. De plus nous avons bien remarqué la beauté colorée et la variété des taxons. Un grand merci à Antoine et à Muriel pour leurs prestations impeccables.

Liste des espèces communiquée par Antoine :

Les Syrphes : 13 données
Episyrphus balteatus
Eristalis arbustorum
Eristalis pertinax
Eristalis tenax
Helophilus pendulus
Rhingia campestris
Syritta pipiens
Volucella bombylans 
Sphaerophoria scripta 
Cheilosia SP 
Myathropa florea 
Eristalis similis  
Xylota segnis
Coccinelles
Anatis ocellata
Harmonia axyridis 
Oenopia conglobata  
Propylea quatuordecimpunctata
Tytthaspis sedecimpunctata
Tipule
Tipula luna
Mouche scorpion
Panorpa germanica
Punaise
Graphosoma italicum
Papillons
Vanessa atalanta
Parage aegeria
Libellules
Calopteryx splendens
Platycnemis pennipes
Ornithologie (Rémy) : Hirondelle de fenêtre, Martinet noir, Grive musicienne, Cigogne blanche, Hypolaïs polyglotte, Fauvettes à tête noire et des jardins, Bouscarle de Cetti…
Retour en haut